Colombie : imaginaire et la réalité…

3 raisons de partir :

La population la plus diversifiée du continent

Le Kenya est d’abord considéré comme le berceau de l’humanité depuis qu’on y a retrouvé les traces des plus anciennes présences humaines, datant d’environ 6 millions d’années. Aujourdc’hui, on dénombre une quarantaine d’ethnies dont les très connus Maasais, un peuple de pasteurs semi-nomades réputés pour leurs vêtements rouge vifs.

pays des fleurs

Outre les impressionnants Big Five (lions, léopards, éléphants, rhinocéros, buffles), le Kenya abrite d’autres espèces très connues : guépards, hippopotames, phacochères, gnous, flamants roses …. C’est donc le pays idéal pour un véritable safari (« voyage » en swahili).

le pays des animaux

Que l’on soit au nord, à l’ouest, à l’est ou au sud, les paysages kenyans sont extrêmement diversifiés. Des plages de sable blanc à la savane, en passant par les hauts plateaux, le Kenya vous offrira une sensation d’évasion et de dépaysement total dans une nature spectaculaire et merveilleuse.

Découvrez cette destination

Les immanquables :

Bogota

À l’instar de la Colombie, Bogota est une ville de tous les contrastes : son architecture futuriste, sa vie culturelle et intellectuelle, ses églises coloniales et ses somptueux musées flirtent avec les embouteillages et la pauvreté. Cette saisissante dissonance en fait l’une des métropoles les plus chaotiques mais aussi l’une des plus fascinantes au monde.

Carthagène des indes

Prisée par les peintres, les écrivains et les photographes, la ville, fondée en 1533, envoute avec ses fortifications, ses balcons, ses remparts et ses rues pavées. Profitez de la brise tropicale en admirant son architecture coloniale, le Palais de l’Inquisition, la Tour de l’Horloge et la forteresse San Felipe de Barajas.

le parc tayrona

Ce parc est l’un des plus beaux parcs du pays. Il est situé derrière les montagnes de la Sierra Nevada, les plus hautes montagnes côtière du monde,  qui se jettent dans l’océan. C’est une réserve naturelle de nombreuses espèces animales et végétales mais aussi un refuge de communautés paysannes et d’ethnies autochtones comme les Indiens Kogis.