Inde : une destination plurielle

3 raisons de partir :

Une histoire millénaire

L’inde abrite des milliers de temples, 7 grandes ethnies et 4 religions principales. Le pays est composé de 28 états et 23 langues. L’histoire de l’Inde remonte à 2300 avant J.C soit le début de la première urbanisation. L’Inde a connu ensuite une succession de dynastie et de colonisations qui ont laissé des traces intemporelles : temples, minarets, jardins et églises.

La pérennité des traditions face à la tentation moderne

L’Inde cristallise un mélange de civilisations anciennes et de modernité en juxtaposant une pauvreté très visible et des millionnaires plus nombreux qu’aux Etats-Unis. Les vaches sacrées se promènent librement dans les mégalopoles ultra modernes indiennes. Les rites et les fêtes colorées rythment la vie des indiens tout en tendant vers les coutumes occidentales.

Une faune et une flore généreuse

L’Inde c’est 7000 kms de littoral et des écosystèmes uniques au monde avec plus de 76 000 espèces animales. Des paysages superbes de Kerala aux sommets de l’Himalaya, des rizières aux jungles tropicales, des réserves d’animaux aux plages idylliques, le pays est déroutant de couleurs et de paysages. 

Découvrez cette destination

Les immanquables :

Inde du nord

L’Inde du nord compte les monuments les plus connus du pays. Géographiquement, l’Inde du nord est très contrastée : lunaire avec entre le désert de Thar tout à l’ouest du Rajasthan, montagneuse avec les montagnes himalayennes et tropicale avec les jungles profondes et verdoyantes au Bengale occidental. 

L’architecture de l’Inde du Nord est marquée par les influences coloniales britanniques avec notamment le palais Rashtrapati Bhavan à Delhi. Au sud de Delhi, Agra abrite le Taj Mahal, mausolée de marbre blanc. C’est un symbole de l’art indo-musulman qui fait partie d’une des sept merveilles du monde. A proximité se dresse le Fort-Rouge avec ses nombreux édifices intérieurs. 

A  l’Est de Delhi, Khajuraho renferme de nombreux sanctuaires jaïns et Hindous sculptés de frises érotiques.

L’inde du nord est aussi celle des maharadjas notamment au Rajasthan avec des forteresses majestueuses et des somptueux palais. C’est une terre de tigres, de caravanes de dromadaires, de bijoux étincelants, de couleurs chatoyantes, de festivals et de gastronomie.

Etape incontournable, la vallée du Gange, fleuve sacré des hindous, est un haut lieu de spiritualité où affluent des milliers de pèlerins pour un bain purificateur.

Inde du sud

C’est une Inde plus tournée vers la mer où l’hindouisme est très présent avec une profusion de temples. L’Inde du Sud ce sont les plages de Goa, les vieux temples hindous du Tamil Nadu et du Karnataka, les jungles urbaines de Mumbai (Bombay) et de Bengaluru (Bangalore), les lagunes bordées de palmiers, les treks dans les réserves forestières, le patrimoine préservé et rural de l’Andhra Pradesh.

Inde de l’ouest et de l’Est

À l’Ouest : Bombay est la porte de l’Inde et une métropole d’affaires où se multiplient les gratte-ciel et les grands hôtels. La ville possède beaucoup d’attraits : jardins suspendus de Malabar Hill, musée du Prince de Galles et Studio de cinéma avec Bollywood.

A l’est : Calcutta, capitale du Bengale Occidental, conserve un prestigieux patrimoine architectural : temple de Kali, Temples jaïns, vaste mosquée de style moghol, palais de marbre baroque, musée des Indes. C’est ici que l’on retrouve les plantations de thé et les forêts denses.